Et si l’objet n’était-il pas de laisser
un clin d’oeil

Un clin d’oeil suffisamment subversif
pour laisser une trace,
mais que la sienne s’efface.

Un clin d’oeil à l’orée du visible,
à la croisée des jardins

Comme on se retourne, mais que le porteur,
que le messager du sourire, ait disparu.

Ah mon dieu, quel champ neuf,
Quelle responsabilité,
Comme un ciel que l’oisillon regarde.