Raphaël Dormoy

Littérature, écriture

Catégorie : Poèmes à l’enfant (page 2 of 2)

26.06.2016

le merle veille 
sur le sommeil de l’enfant 
dimanche au clair

24.02.2016

Mon fils est une ancre — d’amour,
une baleine blanche. 
Et lorsque le courant m’éloigne, 
que la nuit me happe dans son antre sans fond, 
son chant me rappelle ; 
moi le petit poisson qui revient me blottir contre lui.     

13.01.2016

Nul signe — et pourtant. Cela s’arrêterait ici. Mais il manque un rivage, un endroit où déposer l’étranger, un lieu où il puisse respirer — avec nous, — synchrone, à pleins poumons. Un lieu qui lui rappelle l’état et non la traversée. Un point fixant la mémoire, une partie du trésor quand ce dernier vient à manquer, que le soleil s’éloigne, et que la nuit nous enfonce plus en elle déployant ses pièges.  

18.10.2015

Bientôt les arbres se parent
l’enfant fait ses gammes
traverse le corps
« A’be » « Au’evoi »
Dans sa main le pissenlit
fait nuages
une feuille en forme de soleil
descend
les arbres saluent l’enfant.

Newer posts »

© 2019 Raphaël Dormoy

Theme by Anders NorenUp ↑

%d blogueurs aiment cette page :